Atelier photo

Actualités

Page 8 sur 18

Et le gagnant est… !


Comme tous les ans, dans le cadre de « Passeurs d’Images », Hors Cadre organise dans le Nord Pas-de-Calais des projets d'éducation à l'image dont certains se clôturent par des séances de cinéma en plein air.

Pour cette année 2013, 16 communes se sont associées à « Passeurs d’Images » afin d’organiser des projections sur leurs territoires. Pour chacune d’elle, la séance est un événement. Petits et grands, seul ou en famille, tout le monde est convié à venir profiter gratuitement d’un moment exceptionnel.
L’un des principaux objectifs  de « Passeurs d’Images » est d’inscrire les habitants dans une démarche culturelle notamment par un travail de programmation participative.

 

séance de programmation dunkerque

 

   

Journée de primauté à la veille du Printemps : 1ère diffusion de « Votons ! »

Le 19 mars 2013, Salle du Gymnase à Lille.

Au cours de la saison 2012, le Centre Social Lazare Garreau et Hors Cadre ont réalisé dans le cadre du dispositif « Passeurs d’Images » le film « Votons ! », premier opus du projet « Les formes de la démocratie / La démocratie en forme », avec le soutien du Collectif « Votons ! ». Cette première diffusion privée s’est faite à l’occasion du 1er Séminaire de coopération entre Centre Sociaux et Maisons de Quartier de la métropole lilloise où des acteurs très larges du « développement social local », concernés par les politiques jeunesses étaient présents : directeur, administrateur, poste AILE, responsables bénévoles et salariés…et les représentants des partenaires signataires de la convention cadre (Ville de Lille, Conseil Général, CAF).

 

   

COLLECTIF LIGNE 13 ET LE THEATRE DES SENS AU CP D'ANNOEULLIN

Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

PREMIERE COLLABORATION AU CENTRE PENITENTIAIRE D’ANNŒULLIN  ENTRE LE DISPOSITIF CULTURE JUSTICE ET LA FORMATION TECHNICIEN GENERALISTE DU SPECTACLE

 

Le collectif d’artistes Ligne 13 et les personnes détenues de la formation Technicien Généraliste du Spectacle ont collaboré pendant 4 jours (du 24 au 28 février) au sein d’un laboratoire sensoriel.

A l’issue de cette résidence, ils ont proposé un spectacle fondé sur des expériences sensorielles, plongeant les spectateurs au cœur d’un monde imaginaire inspiré de mythes, de contes et de lieux archétypiques.

Guidés par les habitants de ce nouveau monde, les spectateurs sont devenus des voyageurs participant activement à cette expérience.

 

Collectif Ligne 13 - théâtre des sens Collectif Ligne 13 - théâtre des sens Collectif Ligne 13 - théâtre des sens

Le spectacle et la galerie photo

 

   

LE TEMPS EN CHANTIER - Restitution

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

DES PRISONS AU MUSEE DU LOUVRE LENS : LES REALISATIONS DES PERSONNES DETENUES SE DEVOILENT ENFIN

 

Lundi 18 février 2013.

Le musée du Louvre Lens a accueilli la restitution du projet « Le temps en chantier ». 70 personnes dont 10 personnes détenues, des personnels pénitentiaires, les directions des SPIP, une Juge d’application des peines, les représentants du Musée du Louvre, du Musée du Louvre Lens, de la DISP, de la DRAC, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, du Conseil Régional, de la Fondation AnBer et les artistes partenaires du projet, ont assisté à la journée organisée par Hors Cadre et le Musée du Louvre Lens.

 

Une journée riche en contenus avec la présentation des réalisations des détenus, la diffusion du film documentaire « Le Temps en Chantier » produit par Hors Cadre et réalisé par Guillaume Grelardon et la visite de la Galerie du Temps.

 

Une journée forte de symboles qui réaffirment l’importance de la confrontation des points de vue, du partage artistique, des échanges d’expérience permettant une autonomie de pensée dans un espace culturel prônant la proximité et l’accessibilité pour tous.

 

Le film « Le Temps en Chantier » sera très prochainement consultable sur le site d’Hors Cadre.

Marie-Christiane de La Conté, Directrice régionale des affaires culturelles Discussion débat suite à la diffusion du documentaire Le Temps en chantier CHARBEL ABOUD, DIRECTEUR INTERREGIONAL ADJOINT DES SERVICES PENITENTIAIRES

La presse en parle :


Histoire d’un projet, galerie photo

 

   

Nos Quartiers d'Été en Prison 2012

Depuis 2010 Hors Cadre met en œuvre le dispositif régional « Nos Quartiers d’été en milieu pénitentiaire » avec le soutien du Conseil Régional Nord Pas de Calais et de la DISP Nord Pas de Calais, Picardie, Haute Normandie.

L’été 2012 s’est articulé autour du thème des Jeux Olympiques avec comme objectif de favoriser le croisement des publics et des disciplines dans des temps à la fois sportifs et culturels. Le projet intitulé « SPORT vs CULTURE L’important est de participer ! » s’est développé autour d’une démarche citoyenne, collaborative et mobilisatrice.

L’objectif était de sensibiliser les personnes détenues à différentes pratiques culturelles et disciplines sportives dans un esprit de partage et de rencontre via un programme déployé dans différents établissements pénitentiaires de la Région.

Après le webdocumentaire réalisé en 2011, un diaporama dynamique vient illustrer le dispositif 2012 qui a réuni 650 personnes détenues sur tout l’été.

 

 

   

Bonne Année 2013 !!

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

Bonne année 2013

   

Le Ciné-Concert est de retour !

Initialement prévu en ouverture de saison du dispositif « Passeurs d’Images » le 21 juin, le traditionnel ciné-concert de Hors Cadre avait été déprogrammé en raison d’un plan météo de vigilance orange.


Mais cela n’était que partie remise. En effet, le ciné-concert du 10ème anniversaire est reprogrammé dans le cadre de Lille 3000 « Mon Quartier est Fantastic » et se déroulera au conservatoire de Lille le vendredi 14 décembre à 20h30.


Le film narre l’histoire du trapéziste « Boss » Huller (Emil Jannings), confronté à son rival le célèbre Artinelli… Une écriture filmique innovante et rythmée, sur fond d’un mortel triangle amoureux dans l’univers du cirque.


TOC (trio pop expérimentale, psychédélique, jazz hardcore) mettra  ses sonorités au service de cette œuvre du cinéma allemand afin d’accentuer l’intensité de son ressort dramatique.

 

   

Page 8 sur 18