Une démarche globale développée avec le soutien des Ministères de la Culture et de la Justice, du Centre National du Livre, de la fondation AnBer, et des partenaires du dispositif culture justice

Opérations d’envergure depuis plusieurs années dans les bibliothèques des établissements pénitentiaires des départements du Nord et du Pas-de-Calais : rénovations des lieux ; étagères neuves, solides et fonctionnelles ; tables basses et chauffeuses pour lire confortablement ; bacs à BD et DVD pour proposer de nouveaux types de supports ; achats d’ouvrages ; organisation de rencontres d’auteurs, lectures, animations, contes dans les bibliothèques rénovées… Ce travail, initié par Hors Cadre avec l’appui des bibliothèques partenaires sur les territoires a fédéré de nombreuses énergies. Celles des équipes de terrain d’abord, les services pénitentiaires d’insertion et de probation et les directions des établissements, des personnes détenues bibliothécaires ensuite et des utilisateurs bien sûr.

Mais aussi celle de financeurs tels que le Centre National du Livre qui, avec une aide de plus de 40 000 € a permis à un projet ambitieux et pérenne de se décliner tout au long de l’année 2016. Parallèlement, la fondation AnBer a soutenu les démarches d’Hors Cadre, venant appuyer le projet présenté au CNL.

Le projet a impacté directement huit bibliothèques d’établissements pénitentiaires et a accompagné la création des bibliothèques de la maison centrale de Vendin-le-Vieil, du quartier mineur du centre pénitentiaire de Longuenesse, ainsi que la rénovation totale de la bibliothèque du centre de détention de Bapaume.

Ce sont plus de 3 000 ouvrages (romans, BD, documentaires, etc.) qui ont été acquis et 34 animations littéraires qui ont été proposées au sein de l’ensemble des bibliothèques du réseau des établissements pénitentiaires des départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Ce travail se prolongera en 2017 avec l’accompagnement et le soutien de nos partenaires afin que les espaces bibliothèques au sein des établissements pénitentiaires poursuivent leur évolution et restent des lieux accueillants au cœur d’une détention, favorisant la lecture, outil de réinsertion pour les 5 000 personnes détenues dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

 

 

Mardi 29 novembre 2016, à Marcq-en-Barœul, la Fondation de France a décerné ses Lauriers Régionaux, qui récompensent des initiatives de proximité, œuvrant sur le terrain, dans les domaines les plus divers, comme l’accès à la culture, la lutte contre la précarité, la préservation de l’environnement…

Pour cette édition 2016, l’association Hors Cadre a obtenu le Laurier Régional, saluant ainsi la démarche Pile Fertile, qui s’attache à mettre l’accent sur la participation et l’expression des habitants dans le cadre des rénovations du quartier du Pile, à Roubaix.

Nous sommes très fiers de vous annoncer cette heureuse nouvelle désormais officielle qui nous conforte dans l’exercice de cette initiative sociale que nous menons sur le terrain depuis 2013, et que nous espérons toujours plus riche, prospère et durable encore.

 

Lien vers la page régionale : Fondation de France - Nord

 

 

Hors Cadre et l'Acap - Pôle régional image tiennent à féliciter tous les jeunes participants à l'événement "Ateliers d'images / Images d'ateliers", qui a eu lieu les 27 et 28 octobre dernier à l'auberge de jeunesse de Lille !
Ils étaient près de 100 à venir des quatre coins des Hauts-de-France pour présenter et échanger autour de leurs aventures de cinéma ! On y a découvert des fictions, des documentaires, des films d'animation ; on y a parlé engagement, créativité, citoyenneté et problématiques adolescentes ; les jeunes ont créé des petites formes filmées en déambulant dans la capitale régionale. Deux journées riches et bien vivantes qui ont été également l'occasion de participer à la récolte de paroles citoyennes dans le cadre du projet "La République des images", qui sera présenté lors des rencontres nationales Passeurs d'images, les 17, 18 et 19 novembre au 104 à Paris.
rencontres regionales 2016

 

Après une année Passeurs d’images riche en actions de découverte du cinéma et d’éducation à l’image pour les publics éloignés des pratiques culturelles des Hauts-de-France, les deux coordinations, Hors Cadre (pour le Nord et la Pas-de-Calais) et Acap - Pôle régional image (pour l’Aisne, l’Oise et la Somme) ont souhaité organiser en commun un temps fort réunissant les participants et partenaires des 5 départements, les rencontres régionales «Ateliers d’images/Images d’ateliers»

 

rencontres regionales

 

 


http://desprojetsdavenir.fondationdefrance.org/projet/association-hors-cadre/226



Hors Cadre est partenaire de la démarche "Pile Fertile, cultivons l'autre face" qui s'inscrit dans le cadre du programme de rénovation du quartier du Pile de Roubaix au sein du PMRQAD de la MEL (programme métropolitain de rénovation des quartiers anciens dégradés). Cette démarche est conduite par l'aménageur "La fabrique des quartiers" et par une équipe de maitrise d'œuvre urbaine "l'équipe Pile fertile" autour de l'architecte urbaniste Pierre Bernard et du Paysagiste Axel Venacque.

Un projet participatif se déploie dans ce contexte depuis 2014. Hors Cadre assure, sous le même label, la mise en œuvre d'une démarche d'expression des habitants, soutenue par le Conseil Régional des Hauts de France, l'ANRU, la ville de Roubaix, l'Etat et la Fondation de France.

inauguration du jardin transitoire

Pour cet été 2016, ce sont 13 séances qui seront au programme. Au cœur des quartiers, ces projections constituent un temps fort de la période estivale et offrent aux personnes qui ne partent pas en vacances une manifestation culturelle festive et ludique très appréciée.

« Le Pile Fertile », programme de rénovation urbaine du quartier du Pile de Roubaix, s’appuie sur une démarche de coproduction active avec les habitants. Soutenu par le Programme Métropolitain des quartiers anciens dégradés, la démarche vise à construire une relation entre les professionnels du programme de rénovation, les élus de la ville de Roubaix, les techniciens mobilisés au sein du pôle urbanisme (Ville, MEL, Région, Etat) et les habitants. Pour Hors Cadre, il s’agit de mettre en œuvre un projet culturel participatif, afin que l’expression des habitants nourrisse le programme urbanistique et la rénovation du quartier.

 

 

Séance de lancement du dispositif Une saison d’images en prison avec la projection de Discount au Centre Pénitentiaire de Maubeuge, le 1er juillet 2016 en présence du réalisateur Louis Julien Petit, de la productrice Liza Benguigui et des comédiennes Sarah Suco et Corinne Masiero. Cette projection, réalisée en partenariat avec Pictanovo, est labellisée par le Centre National du Cinéma dans le cadre de l’opération La Fête du Cinéma 2016.

 

Cette projection n’est que la première d’une série de 27 séances de cinéma organisées sur l’année 2016 au sein des 12 Etablissements Pénitentiaires des départements du Nord et du Pas de Calais avec la présence de nombreux réalisateurs tels que Philippe Faucon pour La désintégration le 25 juillet à Longuenesse ou encore Abdel Keta pour Le savoir est une arme, Marine Place pour Tout à reconstruire, Rachid Oujdi pour Perdu entre deux rives, ainsi que de nombreux ciné-concerts.

 

Cette programmation est réalisée en partenariat avec Pictanovo, Les Funambulants et La Cahute Production pour les ciné-concerts de Benjamin Macke.

 

Originalité du dispositif : Chaque projection est précédée d’un film de la collection « Portraits Citoyens », réalisé par des personnes détenues des Etablissements Pénitentiaires de Valenciennes, Dunkerque et Annœullin dans le cadre du projet de développement des canaux vidéos internes, projet régional développé et animé par HORS CADRE de 2013 à 2015 avec l’appui de la DISP de Lille et de la DRAC Hauts de France et le soutien de la Fondation M6.

 

Le dispositif Une saison d’images en prison bénéficie du soutien financier des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation du Nord et du Pas de Calais et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts de France.

Le dispositif Passeurs d’Images accompagne cette année encore la ville de Saint Omer dans la mise en place d’actions culturelles favorisant les rencontres entre le cinéma et les populations.

 

Pour la deuxième année consécutive, une séance de cinéma en plein air aura lieu le 19 août 2016 en soirée sur le site des ruines de l’Abbaye St Bertin. Le conseil citoyen de Saint Omer s’est réuni ce 11 mai au sein de la maison de quartier Mathurin afin de choisir le film qui sera diffusé et c’est La Tête Haute d’Emmanuelle Bercot qui a été préféré à l’unanimité !

Comité de programmation du film de St Omer avec le Conseil Citoyen

Nous utilisons des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies (petits fichiers déposés sur votre terminal), utilisés pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts.