Atelier photo
20 ans de Passeurs d'Images

Actualités

Journée de lancement de l’association nationale « Passeurs d’images »

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

C’est à Paris, le mardi 5 juin 2018, qu’a eu lieu la journée de lancement de l’association nationale

« Passeurs d’Images ». La délégation des "Hauts-de-France" y était forte et diversifiée.

 

L’inauguration fait suite à un large processus de concertation impulsé par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), partenaires financeurs de cette nouvelle association nationale. Présidée par le réalisateur Laurent Cantet, elle a vocation à fédérer et animer l’ensemble du réseau national de l’éducation aux images hors-temps scolaire, dans le cadre du dispositif « Passeurs d’images » et des opérations « Des cinés, la vie ! » et « La République des Images ».

Cette journée a commencé par un programme de diffusion de court-métrages et de débats au Cinéma des Cinéastes, en présence de Julien Neutres, directeur de la création, des territoires et des publics du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), de Stéphan Ludot, adjoint au sous-directeur, direction de la ville et de la cohésion urbaine, sous-direction de la cohésion et du développement social du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), de Nicolas Cardou, Directeur par intérim d’Arcadi Île-de-France, de Patrick Facchinetti, délégué général de l’association Passeurs d’images, du président d’honneur Laurent Cantet, ainsi que des représentants des coordinations régionales et des partenaires venus de toute la France.

Une table ronde, animée par Nicolas Huguenin, directeur de l’association Hors Cadre, a été consacrée à la question des migrations. Le très beau film « Le Prix d’une Image » réalisé dans le cadre d’un atelier de pratique artistique « Passeurs d’Images » avec les jeunes migrants de l’ALEFPA (Association laïque pour l’éducation, la formation, la prévention et l’autonomie) et le réalisateur Jean Thomé, y a été diffusé suite à sa sélection nationale, en présence d’une bonne partie de l’équipe du film.

 

 

Le débat a permis à de nombreux points de vue de s’exprimer, et notamment celui de Guillaume Logez, directeur des structures lilloises de l’ALEFPA, de Vincent Bourrez, chef de projets éducatifs et pédagogiques du foyer Denis Cordonnier de Lille et du réalisateur intervenant sur l’atelier, Jean Thomé.

Mais ce fut aussi et surtout l’occasion pour les jeunes impliqués dans la réalisation représentés par Oury Bah, Ibrahima Traoré et Mohamed et Mohamed Lamine Cissé d’échanger avec le public sur leurs expériences de l’atelier de pratique artistique et de ce qui en découle en termes d’enseignements et d’impressions ; mais également sur leur vécu et leurs parcours en tant que jeunes migrants.

L’après-midi s’est poursuivie par une séance de cinéma interactive à partir d’extraits de films réalisés par les ateliers de toutes les régions, animé par Benoit Labourdette et éclairés par les coordinateurs régionaux.

Cette manifestation permit également à l’association nationale de présenter le nouveau logo « Passeurs d’Images » qui sera déployé au sein des différentes coordinations régionales dès cet été.

La journée s’est achevée par un temps convivial au BAL, espace d’exposition parisien, offrant ainsi une occasion à l’ensemble des acteurs du large réseau de fédérer une dynamique nationale et de réaffirmer les valeurs et les enjeux portés par « Passeurs d’Images ».