20 ans de Passeurs d'Images

Voyez comme on danse



Voyez comme on danse est un projet associant le corps et l’image.

A travers des actions utilisant le travail chorégraphique et vidéo, nous cherchons à interroger le corps dans ce qu’il a de plus intime et de plus universel.


Les corps sont beaux parce qu’ils sont vivants : adroits ou maladroits, exubérants ou empruntés, handicapés ou valides, libres ou enfermés…

Les corps sont intelligents parce qu’ils sont sensibles : imprégnés de paysages, traversés de lieux, composés de mémoires…

Ce sont ces présences que nous interrogeons dans des moments de partage au cœur d’ateliers travaillant sur l’instant où la personne donne quelque chose d’elle-même, de généreux et d’intime.

Chaque mouvement que l’on nous donne est un présent dont nous sommes redevables. Nous le prenons ainsi, avec modestie, pour tenter de le restituer, à travers le regard d’artistes, à ceux qui nous en ont fait cadeau.


Marc Le Piouff

Chef de projet / Association Hors Cadre

Opus 1 : Donne ton Mouvement !


Roubaix, avril 2008

En collaboration avec la Condition Publique


Cet atelier a été réalisé dans le cadre des Rencontres Régionales « Ateliers d’Images / Images d’Ateliers » les 23 et 24 avril 2008 organisées à la Condition Publique de Roubaix.

Lors de ces deux journées, le public a été invité à laisser un mouvement devant la caméra. Cet atelier en chantier a donné lieu à une restitution sous la forme d’un travail vidéo-danse : diffusion d’un « film monté » des mouvements du public accompagné par une performance chorégraphique. Le film restitue la partie image du projet, la performance a été présentée avec le film sur le deuxième jour des rencontres.

Animation : Mylène Benoît, Amélia Estevez / Production : Hors Cadre

Opus 2 : Voyez comme on danse


Armentières, juillet/septembre 2008

En collaboration avec Le Vivat d’Armentières


Il s’agit ici d’un travail expérimental mené avec dix habitants d’Armentières. Les participants se sont filmés dans des lieux qu’ils avaient choisis sur la ville d’Armentières pendant une semaine. Ce matériau ramené en studio a été la base d’un travail chorégraphique.

Le résultat est un moment de danse, de musique et de cinéma dans lequel les participants sont les acteurs de ce film.

Ce travail est aussi une restitution chorégraphique présentée à la Maison des Artistes d’Armentières le 19 juillet 2008 et au Vivat d’Armentières le 27 septembre 2008.


Animation : Mylène Benoît, Amélia Estevez / Production : Hors Cadre

Projet inscrit dans le cadre du FIRC – Préfecture du Nord

Opus 3 : Le corps dans l'image récit d'un parcours


Armentières, octobre/novembre 2009

En collaboration avec le Dispositif de Réussite Educative


Le postulat de base de ce projet a été d’associer les notions de corps et d’image en travaillant avec un public d’enfants qui bien souvent, à l’âge des premiers apprentissages, construit une frontière physique, psychologique et culturelle, entre ces deux notions.

Le corps est, à cet âge, bien souvent emprunté, parfois maladroit. Il est changeant, il se refuse aux « miroirs » (la glace, le regard de l’autre, l’évaluation de l’adulte). Il est en même temps très réactif, il se découvre sans aller jusqu’à se dévoiler. Il est une force potentielle qui se cherche.

Le projet avait pour but de favoriser l’appréhension du corps à travers un parcours progressif de découverte et d’utilisation des outils de pratique de l’image et sa transformation artistique par le mouvement.


Animation : Amélia Estevez, Bruno Duriez / Production : Hors Cadre

Dispositif de Réussite Educative de la Caisse des écoles publiques de la ville d'Armentières

Opus 4 : Les filles du Pile


Roubaix, juillet 2010

En collaboration avec le Centre Social Ste Elisabeth


Il s’agit d’un travail de mobilisation d’un groupe de jeunes filles dans une démarche associant le corps et l’image dans le cadre d’un projet expérimental « Vidéo/danse ».

L’objectif de cette démarche est de croiser des pratiques et d’engager les adolescents dans une aventure de création collective. Les adolescentes seront amenées successivement à travailler avec le corps en tant que matériaux d’expression, à travailler avec la caméra en tant qu’outil de captation, à travailler avec la parole et l’écrit en tant que témoignage d’un parcours.

Le travail réalisé abouti à la réalisation d’un film expérimental, témoignage d’un temps de création et d’engagement collectif.


Animation : Amélia Estevez, Bruno Duriez, Marc Le Piouff / Production : Hors Cadre

Centre social Pile Ste Elisabeth

Opus 5 : Territoires en suspension


Territoire du Pas de Calais, 2009-2010

En collaboration avec la Préfecture du Pas de Calais


"Territoires en suspension" est une rencontre entre des habitants et des artistes qui ont cherché ensemble à parler du territoire dans lequel ils habitent en interrogeant leur perception physique de l’espace du quotidien.

Ce projet s’appuie sur la volonté de la Préfecture du Pas de Calais et de la DRAC Nord Pas de Calais de développer des projets participatifs au croisement du social et de l’art.

Les habitants sont au cœur de la démarche, ils accueillent des artistes en prenant le temps avec eux de se regarder, de regarder autour, de voir le temps et les autres bouger, de toucher à l’universel quand il s’écrit dans l’intimité d’un parcours.


Animation : Justine Pluvinage, Amélia Estevez, Marc Le Piouff
Production : Hors Cadre